Mon blog est dédié à ce sabéisme qu’était la religion des astres à l’époque de l’Antiquité

Bonjour à ceux qui découvrent ce blog dédié au sabéisme

Durant mes recherches pour connaître les origines de l’économie (car j’ai une formation d’économiste), je suis remonté à une Antiquité où j’ai découvert que les dieux jouaient un très grand rôle dans la vie des gens, au point que les premières cités-Etats étaient des théocraties.

Et plus j’ai approfondi ces questions, plus je me suis passionné pour elles – au point de laisser tomber l’économie. Et aussi, cela va de soi, pour tous ces auteurs qui ont écrit sur l’Antiquité, que ce soit comme mythographes (je voue une grande admiration à Georges Dumézil, pour ses travaux de mythologie comparée sur l’ancien domaine indo-européen), ou comme philologues, anthropologues, ethnologues, ou archéologues, sans parler des égyptologues, assyriologues, indianistes (je pense, ici, à Abel Bergaigne, dont la somme sur les dieux védiques en a fait l’un des plus grands savants de son temps) et autres orientalistes, et enfin – last but not least – à tous ceux qui ont travaillé sur le domaine biblique comme historiens, théologiens, ou archéologues.

Tous ces auteurs ont donc enrichi mon patrimoine, jusqu’à ce que je découvre deux auteurs – Charles François Dupuis et Constantin François Volney – qui, pour n’être plus du tout, aujourd’hui, d’actualité, n’en constituent pas moins mes deux grandes sources de référence au moment d’aborder, sous l’angle du sabéisme, la religion et la mythologie chères à nos ancêtres de l’Antiquité.

J’ajoute que j’ai profité également des logiciels d’astronomie mis à la disposition des internautes, afin de prouver que les textes sacrés et profanes de l’Antiquité se référaient bel et bien au sabéisme.

Et c’est en cela que réside l’essentiel de mes recherches. Car s’il est une chose de prétendre que tel héros, ou dieu, de l’Antiquité, incarnait telle planète ou étoile, c’en est une autre de démontrer que le héros ou le dieu en question était, par exemple, la planète Mars lorsque celle-ci se situait dans telle ou telle constellation zodiacale.

A titre d’exemple, quand je déclare, par exemple, dans mes travaux, que la Chimère était une comète Swift Tuttle qui se manifesta en l’an 598 avant JC, c’est là une affaire que je peux prouver grâce aux centaines d’heures que j’ai passé à scruter le ciel de nos ancêtres à l’aide des logiciels d’astronomie

Pour en revenir à ce sabéisme qui fait l’objet du présent bloc, après avoir étudié ce thème à l’aide des logiciels d’astronomie, j’ai consigné le résultat de mes recherches dans un ouvrage qui fait actuellement 16 volumes, et qui s’intitule

« Quand les dieux et les hommes étaient des planètes, des étoiles ou des constellations »

Les lecteurs intéressés peuvent se procurer cet ouvrage, sous la forme de fichiers PDF, sous le site internet que j’ai créé dans ce but, et aussi pour exposer en quoi consistait ce sabéisme qui fondait la  religion et la mythologie de nos ancêtres, à l’époque de l’antiquité.

L’adresse du site est la suivante :

http://www.quand-les-dieux-let-les-hommes-etaient-des-astres.net

Dans le présent blog, qui est inclus dans ce site, je développe les thèmes du livre susmentionné qui me paraissent les plus importants de connaître.

Merci de votre attention

Claude Gétaz